samedi 11 octobre 2008

De A comme agroalimentaire à S comme stress hydrique, le lexique de l'économie responsable

Un mot inconnu? Une expression floue? Un terme trop technique? Notre lexique -classé par ordre alphabétique- est là pour vous éclairer, répondre à vos questions, dissiper vos doutes ou simplement rafraîchir votre mémoire en ce qui concerne "l'éco-vocabulaire"...




Agroalimentaire : ensemble des activités industrielles transformant les produits agricoles en produits alimentaires.

Bâtiment positif: Construction qui produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme. Autrement dit, c'est un bâtiment qui génère de l'énergie renouvelable, notammant grâce à l'installation de panneau photovoltaïque, capteur solaire qui produit de l'électricité. Il stocke du CO2, dépollue l'eau...il n'y a plus besoin de chauffage. A ne pas confondre avec les bâtiments passifs, qui sont des constructions à basse consommation ou qui ne consomment pas d'énergie.

Biocarburants : un biocarburant est un carburant obtenu à partir de matériaux organiques renouvelables et non fossiles. On distingue deux principaux types de biocarburants. Le biodiesel, mélange de diésel et d'huiles végétales (type colza, tournesol ou jatropha). Le biodiesel est aussi appelé en France Diester. Le bioéthanol est, lui, un mélange d'essence et de sucres provenant par exemple de la canne à sucre ou de la betterave.

Bonne pratique : Toute action mise en place visant à rendre l'entreprise plus responsable vis à vis de l'homme et de l'environnement. Une bonne pratique doit remplir certains critères: se situer dans un marché concurrentiel, aller au delà des contraintes légales, contribuer à régler un problème social ou environnemental et être en lien avec la finalité de l'entreprise.

Dessalement de l'eau de mer : L'un des recours à la pénurie en eau potable consiste à recueillir de l'eau de mer et à en retirer tout son sel pour la rendre propre à la consommation. Différents procédés existent.
- le dessalement par évaporation ou procédé thermique : en vaporisant l'eau dans des installations de distillation, on la sépare des sels qu'elle contient.
- le dessalement par osmose inverse ou procédé membranaire : il consiste à faire passer l'eau sous pression à travers une membrane qui laisse passer l'eau mais retient non seulement les sels, mais aussi les bactéries et les virus.

Développement durable : Mode de développement performant sur le plan économique, responsable sur le plan social et respectueux de l'environnement. La première définition du développement durable a été donnée en 1987 par la Commission mondiale sur l'environnement et le développement, présidée par la Premier ministre norvégienne Gro Harlem Brundtland. Le "Rapport Brundtland" affirme que le principe du développement durable est de " s'efforcer de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs."

Gaz à effet de serre : les gaz à effet de serre sont des gaz, à la fois naturels et d'origine humaine, qui sont présents dans l'atmosphère. Ils "piègent" le rayonnement infrarouge émis par l'amosphère, les nuages et la surface de la Terre, et à leur tour l'émettent dans l'atmosphère. Sans ces gaz, la température moyenne de l'air à la surface de la Terre serait d'environ -18°C. La planète bleue ne serait donc pas viable.
Le problème, c'est que depuis quelques années, l'activité humaine produit trop de gaz à effet de serre (gaz carbonique, méthane...), provoquant ainsi un réchauffement climatique. D'après le 4ème rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), "le réchauffement du climat ne fait aucun doute et est désormais attesté par l'augmentation observée des températures moyennes de l'air et de l'océan, la fonte généralisée de la neige et de la glace et l'augmentation du niveau moyen de la mer". Le protocole de Kyoto, entré en vigueur en février 2005, a pour ambition de limiter les concentrations de gaz à effet de serre.

Green washing: Contraction des termes anglais green (vert) et brain washing (lavage de cerveau), le green washing est la communication abusive d'une entreprise autour d'un argument écologique, dans le but de donner à l'opinion publique une image écologique responsable.

Lampe DEL: Lampe à diode électroluminescente (LED en anglais). C'est l'ampoule du petit témoin lumineux rouge ou vert sur les appareils électroniques. Elles consomment peu et durent très longtemps. Les derniers progrès techniques les rendent plus performantes, mais toujours aussi économes (moins d'un Watt pour 100 000 heures d'éclairage). Des DEL de plus en plus puissantes apparaissent sur le marché, mais elles sont encore sujet à controverse car les plus puissantes peuvent être dangereuses pour la rétine.

Malnutrition: Déséquilibre dans le régime alimentaire. 3 millions de Français souffrent de malnutrition. A ne pas confondre avec la sous-nutrition, qui correspond à une insuffisance de nourriture.

Obésité : une personne est considérée comme obèse quand son indice de masse corporelle (poids/taille²) dépasse 30. Par exemple, pour une personne mesurant 1,80 m et pesant 70 kg, son indice de masse corporelle est de 70/1,80²=21,6 environ. Si la même personne pèse 100 kg, son indice est de 30,9. La deuxième personne est médicalement obèse. Avec cet indice, la limite pour une personne d'1,80 m est de 97,2kg. Voici d'autres exemples de correspondances :1,50m > 67,5 kg 1,60m > 76,8 kg 1,70m > 86,7 kg 1,80m > 97,2 kg 1,90m > 108,3 kg.

Révolution verte : Débutée dans les années 60, la révolution verte désigne un progrès considérable dans la connaissance des engrais, de l'irrigation et des produits phytosanitaires, augmentant du même coup la productivité des terres. Au point aujourd'hui d'avoir dépassé les capacités de la biosphère. L'appauvrissement des sols, des ressources en eau et la consommation excessive en énergie sont pointées du doigt et ouvrent une réflexion sur une nouvelle approche de l'agriculture intensive.

RSE : Responsabilité Sociale et Environnementale. Le livre vert de la commission européenne la définit ainsi: "l'intégration volontaire des préoccupations sociales et écologiques des entreprises à leurs activités commerciales et à leurs relations avec toutes les parties prenantes internes et externes."



Stress hydrique : Cette notion désigne les régions menacées d'une pénurie d'eau, c'est-à-dire les régions qui disposent de moins de 1 700 mètres cubes d'eau douce par habitant et par an. Elle est le résultat de plusieurs phénomènes conjugués : le triplement de la population mondiale et la multiplication par six de la consommation mondiale d'eau au cours du XXe siècle, l'urbanisation et les besoins croissants de l'industrie et de l'agriculture. Les régions menacées d'une pénurie d'eau ne cessent de s'étendre. Les projections des Nations-Unis sont très pessimistes : d'ici 2025, plus de 2,8 milliards de personnes devraient faire face à une situation de stress hydrique. (Carte du stress hydrique dans le monde)



1 commentaire:

Thierry a dit…

Félicitation pour votre travail
Bonne chance Pour Demain